Annoncer le décès d’un musulman

Annoncer le décès d’un musulman

Rédigé le 12/04/2020

Sheikh Abou Abdil-Mou’iz Mouhammad ‘Ali Farkouss

La question : Il est courant chez nous que lorsqu’une personne meurt, sa famille s’occupe d’annoncer sa mort et le moment de son enterrement devant les portes des mosquées, des cafés ou autres endroits.

Est-ce que cela fait partie de an-Na3i interdit ?

Éclairez nous.

BarakAllâhou fikoum.

La réponse : Informer de la mort de quelqu’un et le publier sur les minarets et les cafés ou dans d’autres endroits, ceci revient pareillement au Na3i des gens de la Jahilya.

En effet, il est rapporté de Houdayfa ibn al Yemen رضي الله عنه :

“Si je meurs ne faites pas l’annonce car j’ai peur que ce soit un Na3i, certes j’ai entendu le Prophète interdire le Na3i.” (١)

Ibn hajar a dit :

“Ce qui est interdit est le Na3i que faisaient les gens à l’époque de la jahilya : ils envoyaient un homme parmi eux pour annoncer la mort de quelqu’un aux portes des maisons et des marchés…” (٢)

Cependant si l’appel pour annoncer sa mort d’une manière simple alors cela est permis conformément au hadith dans les deux sahihs :

“Lorsque le prophète صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم a vu une tombe qui a été enterré la nuit a dit : “Quand a été enterré celui là ?”

Ils ont répondit : hier; alors il leur dit : N’auriez vous pas du me prévenir ?” (٣)

Et il existe un type de Na3i obligatoire lorsque le défunt n’a personne pour le laver, lui mettre le linceul et faire la prière sur lui.

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a annoncé la mort de an Nachachi le jour même de sa mort puis est sorti avec les compagnons à la Moussala et il a fait faire les rangs, puis il a fait quatre takbirates. (٤)

Et si tout cela (prise encrage du défunt, prière sur lui…) ne peut être accompli que par une annonce publique alors cela devient obligatoire.

La règle est :

Si on ne peut accomplir une obligation que par telle chose alors cette chose devient obligatoire

Car l’intercession, profitable pour le défunt, se fait par la multiplication des prieurs qui effectueront la prière sur lui.

Le résumé :

Le na3i n’est pas interdit d’une manière absolue !

Ce qui est interdit est le na3i à la manière de la jahilya et c’est de cette image que l’on voit à travers cette question.

(…) Et la science appartient à Allâh.

Source : Publié par ferkous.com