Correspondre avec des femmes étrangères par internet en vue de se marier – Abou Abdil-Mou’iz Mouhammad ‘Ali Farkouss

La question :

Est-ce qu’il est permis de correspondre avec des femmes étrangères par Internet pour se connaître et se marier ?

La réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Ceci dit :

Il n’est pas permis par la charia de correspondre avec une femme étrangère ou d’entretenir une communication avec elle, même sous prétexte de se connaître ou de se marier, que ce soit par les moyens ordinaires ou par Internet ; vu la tentation à laquelle cela ouvre voie et les impulsions d’instinct que cela crée chez la personne, lui inspirant de rechercher les issues qui mènent à la rencontre et au contact.

Vu, aussi, les interdits qu’engendre cet acte et par lesquels on ne préserve ni honneur ni religion.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

«Je ne laisserai pas après moi une tentation plus nuisible aux hommes que celle des femmes» [1]

Il صلى الله عليه وسلم dit aussi :

«Alors évitez d’être séduits par la vie d’ici-bas, et évitez d’être séduits par les femmes ; car la première tentation des fils d’Israël était celle des femmes» [2]

Car, quoique la personne fasse pour se méfier (des ruses) de Satan et son inimitié dans l’acte de corruption, celui-là la conduit sûrement à commettre le péché en fascinant l’homme par la femme et la femme par l’homme.

Allâh تعالى dit :

إِنَّ الشَّيْطَانَ لَكُمْ عَدُوٌّ فَاتَّخِذُوهُ عَدُوًّا إِنَّمَا يَدْعُو حِزْبَهُ لِيَكُونُوا مِنْ أَصْحَابِ السَّعِيرِ – فاطر: 6

Le sens du verset :

﴾Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi. Il ne fait qu’appeler ses partisans pour qu’ils soient des gens de la Fournaise﴿ [Fâtir (Le Créateur) : 6]

Allâh تعالى dit aussi :

أَفَتَتَّخِذُونَهُ وَذُرِّيَّتَهُ أَوْلِيَاءَ مِنْ دُونِي وَهُمْ لَكُمْ عَدُوٌّ بِئْسَ لِلظَّالِمِينَ بَدَلاً – الكهف: 50

Le sens du verset :

﴾Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes ! ﴿ [El-Kahf (La Caverne) : 50]

De là, il est, en principe, obligatoire d’éloigner la corruption que représentent la séduction et la tentation ; De même que l’empêchement de cette corruption passe avant l’avantage de se connaître et de se marier, appliquant ainsi la règle suivante :

«L’empêchement des méfaits passe avant l’obtention des bienfaits»

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

[1] Rapporté par El-Boukhâri dans le chapitre du «mariage» (hadith 4706), par Mouslim dans le chapitre de «l’adoucissement des cœurs» (hadith 7121), par Et-Tirmidhi dans le chapitre de «la bienséance» (hadith 3007), par Ibn Mâdjah dans le chapitre des «épreuves» (hadith 4133), par Ahmed (hadith 22463), par El-Houmaydi dans son «Mousnad» (hadith 574) et par El-Beyhaqi (hadith 13905), par l’intermédiaire d’Oussâma Ibn Zeyd.

[2] Rapporté par Mouslim dans le chapitre de «l’évocation et l’invocation» (hadith 6948), par Et-Tirmidhi dans le chapitre des «épreuves» (hadith 2191), par Ibn Hibbâne (hadith 321), par Ahmed (hadith 10785) et par El-Beyhaqi (hadith 6746), par l’intermédiaire d’Abou Saïd El-Khoudri .

Source : 3ilmchar3i

Alger, le 14 Dhou El-Qa`dah 1427 H, correspondant au 5 décembre 2006 G.

Traduction et Publication : Ferkous.com