Les profits du pleur de l’enfant – ibn Al Qayyim

Il ne convient pas que les pleurs et les cris de l’enfant gênent les parents, notamment lorsqu’il pleure afin de boire du lait quand il a faim.

Car le pleur lui est d’un grand profit :

Il forme ses membres

Il élargit son intestin

Il accroît sa poitrine

Il échauffe son système nerveux

Il préserve ses émotions (c’est-à-dire en lui permettant de les exprimer)

Il stimule sa température corporelle

Il pousse la nature (du corps) a évacuer ce qu’elle contient comme excédant

Il repousse les résidus du cerveau comme le mucus et autre.

Tuhfat al-moudoud page 340

Traduit par Umm Hafsah