Red meets Red

Sheikh Mohammed Ibn Ghayth

En islâm, on ne tue pas d’ambassadeur .

Au contraire, celui qui rentre dans un pays musulman en sécurité ne doit subir aucun tort.

Sa protection est garantie par Allâh et par Son Messager, même si c’est le pire des ennemis.

Source: Compte Twitter du Sheikh – @D_ghaith ( Lien ici )

Sheikh Abdul Qadir Al-Junayd

Afin que les règles de la sharî’a (législation islamique) ne se perdent pas à cause des séditions :

Quiconque entre dans les pays des musulmans sous un pacte et en sécurité, alors il n’est pas permis de le tuer, et ce (par la preuve) du Coran, de la Sounnah et du consensus.

(Le prophète) صلى الله عليه وسلم a dit :

“Quiconque tue un mou’âhad *, il ne sentira pas l’odeur du Paradis”

*Celui entre le pays duquel et le nôtre, il y a un “‘ahd” : Un pacte de paix

Source: Compte Twitter du Sheikh – @aljuned77 ( Lien ici )