Le jugement concernant le fait de ne pas jeûner au mois de Ramadan pour une excuse valable en étant incapable de donner El-Fidia(1)

Sheikh Mohammad Ali Ferkous

La question : Une femme non mariée vit au sein d’une famille très pauvre. Elle souffre d’une maladie très grave, en raison de laquelle il lui est permis de ne pas jeûner au mois de Ramadan. Toutefois, elle ne peut pas donner El-Fidia. Quel est, alors, le jugement concernant ce cas ? Merci, et qu’Allah vous rétribue du bien.

La réponse : Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Si cette femme est atteinte d’une maladie temporaire, elle doit, alors, rattraper le jeûne des jours qu’elle n’a pas jeûné, conformément à ce qu’Allah عزّ وجلّ a dit :

﴿فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ﴾ [البقرة : 184].

Traduction du sens du verset :

﴾Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours﴿ [El-Baqara (La Vache) : 184].

Néanmoins, si elle souffre d’une maladie chronique, elle doit, alors, donner El-Fidia ; et ce, en nourrissant un nécessiteux pour chaque jour non jeûné, par un demi Sâ`(2) de blé qui équivaut à un kilogramme de semoule. Dans le cas où elle se trouve incapable de donner El-Fidia et quelqu’un la donne à sa place, cela sera considéré comme valable et suffisant pour elle ; puisque la substitution dans les affaires pécuniaires est permise [dans la Charia]. Et si elle ne trouve pas quelqu’un qui la remplacerait pour donner El-Fidia, celle-ci lui resterait comme une dette dont elle devrait s’acquitter quand elle le pourra. Cependant, si elle meurt avant qu’elle soit capable de donner El-Fidia pour les jours qu’elle n’a pas jeûné, elle n’encourra pas de péché, car Allah عزّ وجلّ dit :

﴿لاَ يُكَلِّفُ اللّهُ نَفْسًا إِلاَّ وُسْعَهَا﴾ [البقرة : 286].

Traduction du sens du verset :

﴾Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité﴿ [El-Baqara (La Vache) : 286].

Et Il dit aussi :

﴿لاَ يُكَلِّفُ اللهُ نَفْسًا إِلاَّ مَا آتَاهَا ﴾ [الطلاق: 7].

Traduction du sens du verset :

﴾Allah n’impose à personne que selon ce qu’Il lui a donné﴿ [Et-Talâq (Le Divorce) : 7].

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Source : Ferkous.com

(1) C’est le fait de nourrir un nécessiteux, à titre de compensation, pour chaque jour non jeûné. Note du traducteur.

(2) Unité de mesure de volume équivalente à environ 2,75 litres (2000 grammes de semoule). Note du traducteur.